Protection de la vie privée et des données à caractère personnel, moins d’inquiétude pour le Sénégal mais…

Par Saër SY, sysaer@outlook.fr

L’Association Jonction, en collaboration avec Privacy international, a organisé un séminaire international de formation et de concertation, le jeudi 10 octobre 2013, à l’intention de la société civile d’Afrique francophone sur le « Droit à la vie privée et protection des données à caractère personnel ». Toutefois, malgré la moindre inquiétude au Sénégal, il n’en demeure pas moins que des défaillances puissent subvenir.

Suite à leur communiqué de presse datant du 23 septembre dernier pour inviter le Gouvernement du Sénégal à protéger la vie privée contre la surveillance sur internet, l’association de droit sénégalais, Jonction a monté le créneau avec l’organisation d’un séminaire international. Cette rencontre vise à renforcer les capacités des organisations de la société civile d’Afrique francophone sur le concept et les enjeux du « Droit à la vie privée et protection des données à caractère personnel » qui est moyen de booster l’économie avec l’implantation de centres d’appels, il n’en demeure pas moins qu’elle ait des défaillances. Par conséquent, « le fait que ces bases de données existent ouvre les possibilités qu’elles puissent être utilisées de manière illégale, si la finalité de leur utilisation n’était pas celle spécifiée au moment de leur prise » a indiqué Alexandrine Pirlot de Corbion de Privacy international, fondé en 1990. Cependant, la demande à la protection des données à caractère personnel est accrue du fait de l’accroissement rapide des technologies de l’information et de la communication dont certaines pratiques sont à l’encontre de cette préservation. « Il apparait plus que nécessaire de concevoir et d’élaborer un cadre juridique et institutionnel approprié protecteur des libertés individuelles de sorte à pouvoir assurer efficacement la protection des données personnelles » Ababacar Diop, Président de l’association Jonction. A cet effet, le droit au respect de la vie privée est un droit fondamental de l’homme, protégé au niveau international par l’article 12 de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme de 1948 « Au Sénégal, ça se pas bien. Nous avons une commission nationale des données personnelles, qui est chargée de protéger les données personnelles des Sénégalais, sur le web comme sur le support papier », a rassuré le Président de ladite commission, Dr Mouhamadou Lô.
Toutefois, au terme de ce séminaire, les capacités des participants seront renforcées sur les instruments pertinents du droit au respect de la vie privée ; sur le cadre légal et institutionnel de protection des données personnelles en Afrique francophone. Il sera l’occasion de présenter la situation et les résultats de l’état des lieux en matière la matière dans leur pays respectif.

3 Messages

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ACTU 24 Votre site d’informations générales 24/24 au Sénégal et dans le monde
La rencontre au Palais, la semaine dernière entre le président de la République et les Directeurs généraux des agences et autres sociétés nationales membres de l’Alliance pour la République (Apr) n’a pas fini de révéler tous ses secrets. La fatwa décrétée en cette circonstance par Macky Sall signifiant à (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes