Importation du sucre cristallisé : Un quota de 20 000 tonnes autorisé


Le ministère du Commerce, de l’Industrie et du secteur Informel a autorisé une importation du sucre cristallisé dont le quota ne dépasse pas les 20 000 tonnes d’ici à novembre prochain. Ils l’ont fait savoir hier, jeudi 29 août, dans une rencontre tenue à la direction du Commerce intérieur (Dci).

La Direction du Commerce intérieur a autorisé un quota 20 000 tonnes aux acteurs du sous secteur pour l’importation du sucre cristallisé d’ici à novembre prochain. L’annonce est du secrétaire général du ministère du Commerce, de l’Industrie et du secteur informel, Makhtar Lakh, hier, jeudi, 29 août, dans le cadre d’une rencontre portant sur la seconde affectation en quotas annuels de sucre importé. « Nous avons 15000T pour les importateurs et 5000 pour le quota sécuritaire. Nous allons régulièrement faire des compte rendus et suivi évaluations pour ne pas connaitre des perturbations soit pour déficit ou pour excédent », a-t-il expliqué.

Tout en écartant une éventuelle perturbation du marché en plaçant l’accent sur le contrôle, Makhtar Lakh a estimé que « si tous les importateurs respectent les cahiers de charges, le marché de sucre ne devrait connaitre aucune perturbation ». Lors de cette rencontre, le directeur de la direction du Commerce intérieur, Ousmane Mbaye, a relevé que « cette option n’agrée pas certains, mais tout de même nous restons ouvert en tant que Etat pour une concertation constructive devant permettre la prise en compte la prise des propositions des parties prenantes aux fins de réguler le marché ».
L’urgence de sécuriser le marché

Les acteurs du sous secteur ont invité l’Etat du Sénégal et aux partenaires à la réorganisation du marché qui passe par l’identification des importateurs assidus, l’octroie des quotas, le respect des engagements ainsi que celui des délais. A cela s’ajoutent les quotas annuels respectés périodiquement pour mettre à l’abri les consommateurs contre tous désagréments.

Moustapha Tall a constaté pour le déplorer l’attribution des quotas : « Ils sont seulement ciblés les importateurs qui ont eu à importer plus que ce qu’ils devaient importer. Par conséquent, ils devaient être sanctionnés mais, on se rend compte que ce sont ceux là qui ont été retenus pour monopoliser le marché du sucre ». « Nous qui sommes dans le marché depuis 40 ans, on est laissé en rade, faute d’organisation et de régularisation du marché. Nous avons choisi de ne pas courir le risque d’importer », fustige l’importateur.

Poursuivant son argumentaire, il n’est pas allé par quatre chemins pour dire qu’ils se sentent « exclus du marché pendant que tout le temps que la compagnie sucrière arrête de distribuer », conclu M.Tall. En plus 05 grands importateurs, ils sont, faut-il le rappeler, une dizaine d’opérateurs qui se sont ajoutés à la liste à être autorisée à importer les 20 000 tonnes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ACTU 24 Votre site d’informations générales 24/24 au Sénégal et dans le monde
La rencontre au Palais, la semaine dernière entre le président de la République et les Directeurs généraux des agences et autres sociétés nationales membres de l’Alliance pour la République (Apr) n’a pas fini de révéler tous ses secrets. La fatwa décrétée en cette circonstance par Macky Sall signifiant à (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes